Le FUS de Rabat, auréolé par un parcours africain réussi jusqu'à présent et une victoire en inauguration de la phase de poules devant les Zambiens de Zanaco, est descendu de son nuage après sa lourde défaite sur la pelouse du CS Sfaxien par 3 buts à 0, samedi soir en match de la 2è journée (groupe B) de la Coupe de la Confédération africaine de football (CAF).

Dans un stade Taieb Mhiri archicomble et complètement acquis à la cause du club tunisien, les hommes de Lhoussine Amouta avait la rude tâche de juguler les ardeurs de Sfaxiens triplement sacrés en cette compétition (2007, 2008 et 1999) et désireux de se racheter de leur faux départ (0-0 devant Haras El Houdoud).

Pour cela, le club rbati a opté pour une tactique principalement défensive, laissant venir son adversaire tout en guettant la moindre opportunité pour le surprendre. Un schéma à risque puisque défendre pendant 90 minutes est une entreprise aléatoire, ce que les Fussisstes, qui ont pu tenir bon en première mi-temps, allaient âprement découvrir en seconde période.

Grâce à un milieu de terrain et une défense soudés et présents sur toutes les balles et à un gardien de but, Issam Badda, inspiré lors de cette soirée, le FUS, ultime équipe marocaine à poursuivre son aventure africaine, a pu mener la vie dure aux attaquants du SC Sfaxien, qui commençaient à perdre patience au fil des minutes.

Badda a notamment été imparable dans deux actions dangereuses des Tunisiens: la première (8è min) oeuvre du Nigérien Uche Agba qui, seul devant les buts, tire à bout portant, mais le gardien marocain, bien placé, a repoussé le ballon du pied. Le deuxième test sérieux pour Badda a été sur un tir puissant à raz-de-terre de Lassaad Dridi (24è), mais l'ancien keeper de l'Ittihad de Khémisset s'illustre encore une fois.

La seule fois où Badda a hésité, il a encaissé un but sur un coup de tête de Hamza Younes (50è), après une sortie ratée d'une fraction de seconde... et le match bascula complètement en faveur du CS Sfaxien.

Ce but allait, en effet, pousser les Fussisstes à sortir de leur retranchement pour essayer de recoller au score, ce qui a ébranlé leur bloc défensif. Nerveux et désormais désorganisés, les défenseurs marocains ont multiplié les erreurs et laissé beaucoup d'espaces et une large marge de manoeuvre pour les attaquants tunisiens, qui ont ajouté deux buts d'Amine Abbas (71è) et Hamza Younes (74è), qui signe un doublé.

Le compartiment offensif du FUS, passif en première mi-temps -Jamal Triki étant esseulé en pointe en raison du rô le de soutien défensif confié à Hicham El Fatihi et Rachid Rokki- est monté au créneau dans l'espoir de sauver les meubles, mais c'était trop.

Incapables de percer la défense tunisienne, confiante et bien organisée, les attaquants du FUS ont dû tenter leur chance de loin. Il ont pu donner des sueurs froides aux Sfaxiens, sans pour autant arriver à réduire le score, notamment sur les balles arrêtées exécutées par le canonnier Mohamed Benchrifa, qui a fait trembler le montant droit (83è), avant de pousser le gardien tunisien à se surpasser sur une balle à raz-de-terre, quelques minutes plus tard.

Après cette défaite, le FUS (3 pts) cède sa première place à son adversaire du jour, mais pointe à une longueur de la tête du classement. Il est talonné du club égyptien de Haras El Houdoud (2 pts), qui a tenu en échec les Zambiens de Zanaco, qui ferment la marche (1 pts).

Source: MAP